Soirées d'information et visite de l'école les mardi 10 janvier et jeudi 16 janvier, à 19 h.

Top

Visite de la Ministre fédérale du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal

Ce vendredi 14 octobre, GoodPlanet Belgium et AXA lançaient chez nous un nouveau projet pour guider 3.500 élèves de l’enseignement secondaire à Bruxelles, Anvers et Liège (cette année scolaire) à comprendre d’une manière scientifique la problématique du climat. Ensemble, nous cherchons des solutions réalistes pour la maison et l’école.

Madame Khattabi (une ancienne élève !) nous a rejoints pour le lancement de ce workshop. « En transmettant une série de savoir-faire et de savoir-être, l’école a pour vocation d’outiller notre jeunesse pour comprendre le monde qui l’entoure, de former nos jeunes à être des citoyens conscients et avertis ! L’atelier initié par AXA Belgique et GoodPlanet Belgium vise à sensibiliser et à outiller les élèves des 2e et 3e cycles du secondaire aux enjeux climatiques.

Leurs questions m’ont surprise : tant par leur pertinence et leur bien-fondé. Une réelle bouffée d’air frais qui me ramène au sens premier de mon engagement ! Il faut en effet « connaître » pour « comprendre » et avoir une prise sur le réel en vue de « changer » le cours des choses. Car oui, il est toujours possible de changer le cours des choses ! C’est en tous cas la conviction que j’avais à l’époque où je m’asseyais sur les bancs de cette école… et qui me suit encore aujourd’hui en tant que Ministre fédérale du Climat. Par cette initiative, le privé fait sa part et je ne peux que l’en féliciter. Il s’agit de (re)penser l’ensemble des politiques publiques (enseignement, formation compris) à l’aune de cette nouvelle réalité décarbonée. Le tout, en veillant à ce que cette transition soit la plus équitable et inclusive possible pour ne laisser personne de côté. Connaître, comprendre et changer sont donc aussi les maîtres-mots de la politique climatique. » (Z. Khattabi).
Se souvient-elle donc encore de sainte Sophie, notre fondatrice ?  » Connaître pour comprendre et avoir une prise sur le réel en vue de changer le cours des choses » : c’est du sainte Sophie, qui disait : « Je veux former les jeunes à comprendre le monde pour le transformer » ! Un esprit « Sacré-Cœur » – et nous nous réjouissons de savoir que nous avons marqué et continuons de marquer nos jeunes pour le meilleur.

Nous espérons que cette première équipe de jeunes (qui avaient montré leur intérêt pour faire partie de cette présentation) sera ambassadrice dans notre l’école de ce qu’elle a appris. L’histoire ne se finira pas là, des contacts sont pris pour de nouveaux rebondissements. Merci à R. Beugnies qui a piloté cette rencontre.