Our Story

Be Informed. Be Smart. Be Sure.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean feugiat dictum lacus, ut hendrerit mi pulvinar vel. Fusce id nibh at neque eleifend tristique at sit amet libero. In aliquam in nisl nec sollicitudin. Sed consectetur volutpat sem vitae facilisis. Fusce tristique, magna ornare facilisis sagittis, tortor mi auctor libero, non pharetra sem ex eu felis. Aenean egestas ut purus nec vehicula. Morbi eu nisi erat. Nam mattis id lectus sit amet mattis. Suspendisse eget tristique neque

Working Hours

Monday - Friday 09:00AM-17:00PM
Saturday - Sunday CLOSED

Latest News

    No posts were found.

Top

Tout savoir (ou presque) sur le cours d’éducation plastique en 1ère

Nous avons exposé deux travaux effectués par l’ensemble des élèves de 1ère année en 2020-2021 : une occasion comme une autre de présenter la vie de ce cours qui a l’avantage de produire des résultats visibles.

La première exposition présente l’exercice « 30.625 images : exercice de dessin (presque) libre ». L’exposition est visible dans les couloirs des premières années (bâtiments B et C) jusqu’à fin juin.

Cet exercice, inspiré du livre-objet illustré « 512 » de Graham Oakley (https://www.livre-rare-book.com/book/25952514/8864/en) a donné l’occasion à chacun des élèves de première année de dessiner une illustration, composée de deux demi-images, capable de se raccorder aux 174 autres illustrations, soit la possibilité de générer 30.625 combinaisons. Dans le cadre de cette exposition il s’agit d’un florilège de ± 90 combinaisons.

La deuxième exposition reprend les résultats de deux autres exercices : « De l’outil aux mots » et « Du mot à l’image ». Les 7 panneaux de 64 x 64 cm sont pour le moment présentés dans chacune des classes de première. Ils seront exposés dans le couloir de la salle d’étude à partir de juin.

Ces deux exercices ont eu pour objectifs d’explorer dans un premier temps les capacités expressives des outils artistiques à disposition des élèves, puis d’associer des mots aux traces de leurs outils. Dans un second temps il s’est agi d’opérer l’exercice inverse en associant à un mot une trace, une image, « la plus abstraite possible ». Chaque élève a reçu trois mots.

Chacun des sept panneaux présente 32 de ces mots et les 32 images qu’ils ont généré.